CO2: les 15 sites industriels les plus pollueurs de France

Publié le par evergreenstate


http://www.greenunivers.com/2009/05/quinze-sites-industriels-plus-pollueurs-de-france-6981/


elektrownia
Les usines de Sollac Atlantique à Dunkerque (Nord), d’ArcelorMittal Méditerranée à Fos-sur-mer (Bouches du Rhône) et de Sollac Lorraine à Florange (Moselle) : ces trois sites sidérurgiques, tous les trois propriété d’ArcelorMittal,  ont rejeté le plus de CO2 en France en 2008, 21,7 millions de tonnes à eux trois. C’est ce que révèle le bilan des émissions de CO2 publié récemment par la Commission européenne, que GreenUnivers a consulté.

11 350 installations dans les 27 pays de l’Union européennne sont soumises au système d’allocation de quotas de CO2, mis en place en 2005 pour inciter les industriels et les producteurs d’électricité à réduire leurs émissions. Chaque installation se voit attribuer, par les autorités nationales, un quota qu’elle ne doit pas dépasser  sous peine de sancttions financières. Il est cependant possible de compenser une partie de ces émissions en achetant des « crédits carbone ». Les émissions des installations sont soigneusement vérifiées chaque année. 1 016 sites français sont soumis à ce dispositif : des centrales électriques, des sites de production d’acier, de papier, de ciment, des raffineries…

Le bilan 2008 montre que les sites français sont loin d’être les plus pollueurs d’Europe : le premier français, Sollac Dunkerque, arrive au treizième rang européen avec 11,2 millions de tonnes de CO2 émises. Les dix premières places sont trustées par des centrales de production d’électricité. L’importance du nucléaire en France, qui n’émet pas de CO2, explique l’absence de centrale électrique française dans le haut de la liste.

La plus polluante d’Europe, la centrale Elektrownia Belchatow, se trouve en Pologne et  a émis un peu plus de 30 millions de tonnes de CO2 en 2008 (photo). Ce n’est pas une surprise : cette centrale, propriété de l’Etat, fonctionne essentiellement avec du charbon et du lignite, qui émettent beaucoup de CO2. Elle a d’ailleurs signé un contrat avec le groupe français Alstom pour une expérimentation de capture et stockage du CO2, qui devrait démarrer en 2011 et permettre de capturer environ 100 000 tonnes de CO2 par an.

Sur les dix installations européennes les plus polluantes, six sont allemandes, deux polonaises, une britannique et une italienne.

En France, parmi les quinze sites les plus gros émetteurs de CO2, on trouve des usines sidérurgiques, des raffineries de pétrole et des centrales électriques à base notamnent de charbon. Voici la liste :

1) Usine Sollac Atlantique de Dunkerque (Nord). 11,2 millions de tonnes de CO2 émises.

2) Usine ArcelorMittal Méditerranée de  Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône). 6,4 millions de tonnes de CO2 émises.

3) Usine Sollac Lorraine de Florange (Moselle). 4,1 millions de tonnes de CO2 émises.

4)      Centrale EDF Le Havre (Seine-Maritime)

5)      Raffinerie Total de Normandie, Gonfreville-l’Orcher (Seine-Maritime)

6)      Centrale Endesa Emile-Huchet de Saint-Avold (Moselle)

7)      Centrale EDF de Cordemais (Loire-Atlantique)

8)      Centrale de Provence de la SNET de Meyreuil (Bouches-du-Rhône)

9)      Raffineries Esso Raffinage SAF de Port-Jérôme-Gravenchon (Haute-Normandie) et Fos-sur-mer (Bouches-du-Rhône)

10)   Centrale EDF de Blénod-lès-Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle)

11)   Usine Naphtachimie de Lavéra (Bouches-du-Rhône)

12)    Raffinerie Total de Donges (Loire-Atlantique)

13)   Raffinerie Petroplus de Petit Couronne (Seine-Maritime)

14)   Raffinerie Total des Flandres, de Mardyck (Nord)

15)   Raffinerie Total de Feyzin (Rhône).

Globalement, en 2008, les émissions de CO2 des 11 350 installations soumises au dispositif ont diminué de 3% par rapport à 2007 à plus de 2,118 milliards de tonnes équivalent CO2, selon la Commission européenne. Neuf pays ont dépassé leurs quotas, dont le Royaume-Uni, la Belgique et les Pays-Bas. Les dix-huit autres pays sont restés en-deça de leurs allocations, l’Espagne et l’Italie affichant les meilleurs résultats. En France, les émissions ont diminué de 1,7%.

La crise économique, qui a fait chuter la production industrielle au quatrième trimestre  2008, ainsi que les efforts des entreprises pour réduire leurs émissions expliquent ce résultat.

Selon l’institut indépendant Point Carbon, la France (plus exactement ses gros sites industriels) est le 6e émetteur de CO2 d’Europe et est responsable de 6% des émissions de l’Union Européenne, mais elle les a réduites l’an dernier moins vite que la moyenne des pays de l’UE.  Les gros sites industriels sont responsables d’environ 35% des émissions françaises.

Commenter cet article