Glyphosate - Un premier cas de résistance détecté dans un vignoble en France (archive)

Publié le par evergreenstate

Glyphosate - Un premier cas de résistance détecté dans un vignoble en France

Publié le 23/08/2007

Publié le 23/08/2007

 

L'Inra de Dijon a confirmé cet été un premier cas de résistance au glyphosate d'une espèce végétale en France : l'ivraie raide (Lolium rigidum).

Le Réseau Opticoop préconise une "application stricte des règles visant à limiter le développement de ce phénomène, en particulier dans les parcelles abritant des ray grass: alternance des méthodes de lutte et des modes d'actions des matières actives".
(© Viti-net)

"

U

U

weedsciences.com et constitue donc le premier cas de résistance avérée d’une espèce végétale au glyphosate en France " précise un communiqué du Ministère de l'Agriculture et de la Pêche. Il avait déjà été observé depuis quelques années une diminution de l'efficacité ou d'échec de désherbage sur vigne à base de cette matière active. Des cas de résistance au glyphosate de certaines espèces de la flore adventice des cultures ont déjà été signalés dans plusieurs pays, et notamment aux États-Unis.

" Que tous les cas suspects soient rapportés aux Srpv "

Contacté à ce sujet, Christian Gauvrit, de l'Inra de Dijon, préfère ne pas communiquer davantage sur ce sujet en attendant le rendu des recherches et travaux en cours. Les résultats seront en effet communiqués officiellement lors du prochain Comité français de lutte contre les mauvaise herbes (Columa) qui se tiendra les 11 et 12 décembre 2007 à Dijon, précise-t-il.

Un groupe de travail s’est en effet mis en place,  constitué de représentants des Services de la protection des végétaux, de l’Inra et de coopératives du réseau OptiCoop, qui travaille sur trois axes :

  •  

  • évaluer l’étendue de la résistance au glyphosate en vigne sur le territoire français,
  •  

     

  • cerner les pratiques à risques afin de proposer des stratégies de gestion préventive
  •  

     

  • et enfin proposer, sur la base d’essais, des solutions alternatives au glyphosate à mettre en place dans les zones concernées.
  •  

Le réseau OptiCoop recommande pour sa part que tous les cas suspects soient rapportés aux Srpv : " Compte tenu de l’importance prise par le glyphosate dans le désherbage des cultures en France, une vigilance particulière des viticulteurs est en effet justifiée pour éviter la propagation de ce phénomène. "
Il préconise également " une application stricte des règles visant à limiter le développement de ce phénomène, en particulier dans les parcelles abritant des ray grass : alternance des méthodes de lutte contre les mauvaises herbes et, dans tous les cas, des modes d’actions des matières actives utilisées. "

Le Ministère annonce également que les principales firmes commercialisant des préparations à base de glyphosate seront réunies au sein d’un groupe national auquel participeront l’Organisation nationale de la protection des végétaux, l’Inra, l’Ifvv (Institut français de la vigne et du vin), In Vivo et la commission biovigilance de l’Afpp. " Les firmes devront rendre compte de propositions de gestion de la résistance qui seront soumises aux instances nationales dans le cadre de la post-autorisation des produits phytosanitaires. " 

Juliette Cassagnes

Source : Viti-net http://www.weedscience.org/In.asp

n cas de faible sensibilité au glyphosate d’une population d’ivraie raide (Lolium rigidum) a été décelé par une coopérative du Réseau OptiCoop dans un vignoble du Sud de la France ", rapporte le ministère de l'Agriculture et de la Pêche.

C'est l’envoi de graines à l’Inra pour des tests et des essais menés dans le cadre du Réseau Désherbage Durable (RD) animé par InVivo qui a montré la résistance au glyphosate de cette espèce. " Ce cas a été publié sur le site

Publié dans ogm

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article