La France pourrait être moins innovante que la moyenne des pays européens en 2013 (archive)

Publié le par evergreenstate


La France pourrait être moins innovante que la moyenne des pays européens en 2013
LE MONDE | 16.02.08 | 13h36  •  Mis à jour le 16.02.08 | 13h36

a France demeure légèrement plus innovante que la moyenne des pays européens, selon le Tableau de bord européen de l'innovation en 2007, publié, jeudi 14 février, par la Commission européenne. Mais elle perd du terrain. Si cette dégradation se poursuit au même rythme, la France se retrouvera en dessous de la moyenne dans cinq ou six ans.

 

 

 
La Commission prend en compte une batterie de facteurs pour calculer cet indicateur : les budgets de recherche et développement (R & D) public et privé, le pourcentage de la population ayant une formation scientifique, les investissements en technologies de l'information, les montants investis en capital-risque, les exportations de produits de haute technologie, le nombre de brevets et de marques déposés, etc.

Or, si la France se distingue positivement pour son nombre de diplômés, sa dépense publique de recherche, et le niveau de collaboration entre PME, il n'en est pas de même de quatre facteurs notés en rouge par Bruxelles : la formation permanente, le soutien public à l'innovation, le capital-risque d'essaimage (c'est-à-dire les sommes investies au capital de start-up à leur début) et le nombre de marques communautaires déposées.

C'est-à-dire que si la France dispose d'un bon niveau de moyens scientifiques pour susciter l'innovation, elle peine, en revanche, à transformer ces atouts pour mettre sur le marché des produits et services innovants.

 

LES SUCCÈS DE L'ALLEMAGNE

 

L'Allemagne est dans une position symétriquement opposée. Avec, en particulier, un nombre de diplômés scientifiques dans la population inférieur à la moyenne, mais de très bons résultats pour le lancement de nouveaux produits. Et globalement un résultat qui met ce pays dans le peloton de tête avec la Grande-Bretagne et les pays scandinaves, sauf la Norvège.

La plupart des nouveaux pays membres sont en train de rattraper leur retard par rapport à la moyenne européenne. En moins de dix ans, l'Estonie, la République tchèque, la Lituanie et Chypre seront plus innovants que la moyenne.

Selon ces critères, l'Europe demeure globalement moins innovante que les Etats-Unis ou le Japon. Mais l'écart se réduit. Les performances du Vieux Continent sont même supérieures à celles des Etats-Unis pour certains facteurs, comme le nombre de diplômés et les emplois dans des entreprises technologiques, rapportés à la population globale.


Annie Kahn
Article paru dans l'édition du 17.02.08

Publié dans recherche

Commenter cet article