L 'industrie parapétrolière en pleine croissance ! (archive)

Publié le par evergreenstate

L 'industrie parapétrolière est en pleine croissance; merci.
 
Cependant malgré tous les investissements réalisés et l'augmentation importante du nombre de forage.
 
La production de pétrole aux USA, mer du nord diminue chaque année.
 
Le pic de production a déjà été dépassé dans de nombreux pays producteurs, tels que les états-unis le Royaume-Uni (2000) et la Norvège (2000). Au total, une soixantaine de pays aurait déjà dépassé leur pic. Naturellement, si l’on considère la production mondiale de pétrole, il est évident que le même phénomène est à l’œuvre. La seule inconnue est la date à laquelle ce pic surviendra.
 
  • La Chine étant devenue un pays très gros consommateur de pétrole le pic de de production pétrolière arrivera beaucoup plus tôt que prévu.
  • De plus la plupart des pays de l'  OPEP ont largement surestimé leurs réserves (dans le but d'obtenir des quotas de production supérieurs au sein de l'OPEP)
  • Tous les plus grands champs de pétrole ont déjà été découverts.
Effectivement il faut forer de plus en plus de puis chaque année pour une production identique.
 

L'Arabie Saoudite lutte pour maintenir sa production

 Saudi Aramco admet que le déclin naturel de ses vieux champs atteint maintenant 8% par an. Forer des puits supplémentaires peut bien sûr aider à compenser le déclin mais c'est une bataille perdue d'avance. De façon générale cela commence à être comme si l'Arabie Saoudite avait passé son pic (voir le sujet 715 pour une réévaluation de ce pays).

 

 

 

Mais Saudi Aramco a pris un nombre de mesures pour compenser un déclin de production des champs vieillissants du pays, a ajouté le porte-parole. « Une variété de mesures compensatoires sont toujours mises en oeuvre dans les champs pétroliers, influençant leurs taux de déclins effectifs », a t-il dit. « Le forage de puits additionnels dans les champs producteurs est la pratique standard de Saudi Aramco pour compenser les déclins normaux des plus vieux puits. »

C'est particulièrement important quand les vieux champs sont progressivement épuisés sous une stratégie bien pensée visant à maximiser les efficacités de récupération et de déplacement, menant à une récupération ultime élevée, a dit le porte-parole.

« Cela maintient du forage potentiel dans les champs matures et, combiné avec une multitude d'actions compensatoires et le développements de nouveaux champs avec de longues vies de plateaux, fait baisser le taux composite de déclin des champs producteurs à environ 2% », a t-il ajouté.

Soulignant ces efforts, Saudi Aramco a signé deux contrats avec J. Ray McDermott Middle East et McDermott Arabia Company Ltd, des filiales de J. Ray McDermott, pour détailler la conception, procurer, fabriquer, transporter et installer des équipements offshore pour les programmes de maintient de potentiel et de pipelines ascendants de Khursaniyah, a dit Saudi Aramco le 6 avril.

Le premier contrat inclut deux structures de support de forage dans le champ de Zuluf qui doivent être installées en décembre 2006 et une nouvelle plateforme de production de tête de puit dans le champ pétrolier de Safaniya central pour supporter la mise en route de la production en mai 2007, a dit Saudi Aramco. Trois plateformes additionnelles de têtes de puits seront installées dans les champs de Safaniya central et de Zuluf en décembre 2007. De nouvelles lignes de flux associées connecteront ces plateformes aux plateformes existantes offshore.

Pour supporter la production croissante dans le champ de Safaniya central, une nouvelle plateforme de raccordement (Safaniya TP-18) sera aussi machinée, procurée, fabriquée et installée d'ici décembre 2007, avec une ligne de 24 pouces les séparant et une connexion sous-marine sur la nouvelle ligne de 42 pouces se dirigeant vers le champ terrestre de Safaniya GOSP-1, installé sous un contrat séparé.

Le second contrat est associé avec la portion sous-marine, longue de quelques 22 km, du pipeline gazier de 30 pouces depuis l'île d'Abu Ali vers un site sur terre ferme a Khursaniyah qui doit être installé en mai 2007. Cette portion sous-marine est une partie du nouveau pipeline de 66 km BKTG-1 qui transportera 220 millions de pieds cubes/jour depuis l'usine d'Abu Ali vers l'usine de Khursaniyah.

On estime que les champs matures de pétrole brut de Saudi Aramco déclineraient à une moyenne grossière de 8% par an sans maintenance et sans forage de nouveaux puits supplémentaires, a dit mardi un porte-parole de Saudi Aramco.

Publié dans energies

Commenter cet article