Scorpions un poème poour nos amis japonais

Publié le par evergreenstate

Scorpions Kojo No Tsuki

 

 

 

 

aru koro no hana no en
Meguru sakazuki kagesashite
Chiyo no matsu ga e wakeideshi
Mukashi no hikari Ima izuko
Mukashi no hikari Ima izuko
...
Aki jinei no schimo no iro
Nakiyuku kari no kazu misete
Uuru tsurugi ni terisoishi
Mukashi no hikari ima izuko

Ima kojo no yowa no tsuki
Kawaranu hikari ta ga tame zo
Kaki ni nokoru wa tada kazura
Matsu ni uto wa tada arashi

Tenjokage wa kawaranedo
Eiko wa utsuru yo no sugata
Utsusan toteka ima mo nao

 

Les fleurs de cerisiers s'ouvrent gracieusement au-dessus des champs,
Tout là-haut se dresse le mur du château,
Où sont partis les guerriers?
Où est le clair de lune qui brillait si vivement là-haut,
Brillait au-dessus des guerriers qui vidaien...t les verres?

Le givre blanc sur les champs d'automne gelant toute la nuit,
Des bandes d'oies sauvages crient
Et passent juste au-dessous de la lune.
Où est le clair de lune qui aurait pu briller si vivement,
Briller au-dessus des épées des guerriers, luisantes dans la nuit?

Oh, la lune se lève haut dans les profondeurs de la nuit,
Le site en ruines gît sur le sol en silence,
Le lierre grimpe sur la grille dans le froid clair de lune,
Les pins bruissent dans la nuit venteuse.

L'ascension et la chute, telle est la destinée des hommes,
La lune brille si haut,
Abaissant son regard vers le monde si loin au-dessous,
Que le clair de lune au-dessus du site en ruines est sublime,
Comme j'aime la lune qui brille sur dans les profondeurs de la nuit!.

Publié dans Ma musique

Commenter cet article